Le tourisme profite à l'emploi et à l'intérim en Auvergne-Rhône-Alpes !

#cuisinier #Recrutement #serveur #Mission #Tourisme #extra #Poste #Restaurant #Intérim #Hôtels #emploi


Vu 222 fois

Les chiffres le confirment : la région Auvergne-Rhône-Alpes a tout pour viser les sommets du tourisme européen. La région ambitionne d'atteindre le Top 5 des régions européennes les plus touristiques, un objectif qui semble légitime au regard de la forte progression du recrutement dans ce secteur ces dernières années. Un coup de boost pour l'hôtellerie, la restauration et les agences d'intérim ? Sans aucun doute !

Auvergne-Rhône-Alpes, une destination de choix pour le tourisme européen ?

"Nous sommes actuellement au huitième rang des nuitées marchandes." Lionel Flasseur, directeur général d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme le confirme : le tourisme dans la région se porte bien. Mieux, il permet légitimement à l'ensemble Auvergne-Rhône-Alpes de viser le Top 5 des régions européennes les plus touristiques. De quoi justifier les investissements que la Région fait dans ce secteur... 140 millions d'euros ces quatre dernières années, sans compter le plan montagne et le dispositif "neige stations", qui doivent permettre d'aider à développer économiquement cet espace naturel en préservant ses spécificités et à soutenir les 170 stations de sports d'hiver dans leur lutte "contre les effets du réchauffement climatique".

La montagne, un secteur du tourisme qui recrute en interim

Des investissements pour booster l'activité touristique à Lyon et dans la région...

Des investissements à destination de tous les types de tourisme, donc, pas uniquement du tourisme de neige : le tourisme urbain, le tourisme vert, le tourisme d'affaire, le tourisme thermal... "52% des nuitées marchandes ont lieu l'été", confirme Lionel Flasseur. "Nous avons une très grande capacité à recevoir les touristes grâce à la diversité des expériences touristiques proposées, ce qui est un privilège", continue-t-il dans une interview pour Valérie Desforges, de Miss Konfidentielle. "Le PIB de la région est équivalent à celui d'un pays comme l'Irlande, au sein de laquelle les habitants sont les premiers visiteurs (27%), puis viennent ensuite les Parisiens (22%), le sud de la France, l'Europe et l'international." 21 milliards d'euros de chiffre d'affaire : c'est ce que pèse le tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes. Une opportunité pour l'emploi dans la région ?

Le tourisme multiplie les créations de postes, saisonniers ou non, en intérim ou en CDI...

C'est une certitude ! L'emploi d'une façon générale, qu'il s'agisse de CDD, de CDI ou d'intérim, se porte bien grâce à la vigueur du secteur touristique local. Nicolas Daragon, vice-président de la délégation tourisme et thermalisme, le précisait dernièrement : le tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes rassemble 170 577 salariés, soit 13% des emplois en rapport avec le tourisme en France. La région est tout simplement deuxième sur ce point, juste derrière l'Île-de-France et la puissance parisienne. "Ces résultats sont d'autant plus satisfaisants qu'il s'agit d'emplois non délocalisables et que l'économie du tourisme contribue au maintien des populations sur des secteurs ruraux et de montagne", détaille Nicolas Daragon.

A Lyon, les hotels et restaurants recrutent en travail temporaire

Les hôtels et restaurants de la région sont les premiers recruteurs

Avec des créations de postes en nombre, puisque les effectifs salariés dans le secteur du tourisme à l'échelle nationale évoluaient moins vite que dans la région en 2017 : 3%, contre 5%. Les champions du recrutement dans ce secteur ? On vous le donne en mille : l'hôtellerie et la restauration ! Comme le rapporte un article de Lyon Capitale, restaurants et débits de boisson rassemblent, au sein de 16 800 établissements, pas moins de 84 000 salariés. Les hébergements touristiques marchands font travailler, quant à eux, 35 000 salariés dans 4 200 établissements (hôtels, chambres d'hôte...). Autant dire que l'intérim a de beaux jours devant lui !

Serveurs, cuisiniers, employés dans l'hôtellerie... pas de pénurie de postes avec des missions permanentes, en intérim ou saisonnières

D'ailleurs, l'enquête Besoins en Main d'Oeuvre 2019 de Pôle Emploi montre que, dans la région :

  • le poste de serveur en café et restaurant est le troisième concerné par le plus grand nombre de projets de recrutement, avec 12 007 projets (en intérim ou autre) ;
  • le poste d'aide, apprentis de cuisine ou d'employé polyvalent dans la restauration est le numéro cinq dans ce classement avec 10 569 postes, dont 44% sont saisonniers, avec des CDD, des demandes d'extras et des missions d'intérim ;
  • les employés dans l'hôtellerie et les postes de cuisiniers correspondent aux 10 et 11èmes projets les plus récurrents en matière de recrutement en Auvergne-Rhône-Alpes.

L'hotellerie et la restauration recrutent

Alors... avez-vous vraiment besoin de partir en vacances à l'autre bout du monde ? Auvergne-Rhône-Alpes a tout pour suffire à votre bonheur ! ;-)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !