Les perspectives de l'hôtellerie parisienne en 2019

#Recrutement #Hôtellerie #agence d'intérim #Intérim #Hôtels #emploi


Vu 395 fois

40 millions de personnes se sont invitées à Paris en 2018. Un record de visiteurs qui laisse forcément beaucoup d’espoirs aux acteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration à l’heure d’attaquer la période estivale de cette année 2019. Et, pourtant, au premier trimestre, la tendance était plutôt à la baisse… Explications.

2018, année de records pour les hôtels et le tourisme parisien

Une année exceptionnelle : c’est ainsi que l’on peut considérer 2018 sur le plan de l’activité hôtelière. En effet, les 2020 établissements hôteliers situés à Paris et dans la petite couronne ont enregistré, l’an passé, pas moins de… 24 millions d’arrivées. Un chiffre qui donne le vertige et constitue même un record, lors même que le mouvement des Gilets Jaunes s’est imposé dès mi-novembre à la une de l’actualité, tout au long de l’hiver et jusqu’au mois de mai.

Les hôtels à Paris ont-ils souffert des Gilets Jaunes ?

Ce mouvement a évidemment eu un impact sur la fréquentation des hôtels à Paris et dans les grandes villes françaises avec, sur les ultimes week-ends de 2018, une baisse de 3 à 4% de la fréquentation. Pour autant, il n’a pas tant que ça découragé la clientèle touristique internationale. Les chiffres le montrent bien : s’il y a eu une baisse de la fréquentation des hôtels sur le premier trimestre 2019, c’est principalement la diminution du tourisme d’affaire en février et en mars qui en est à l’origine. Deux mois qui correspondent traditionnellement à la période la plus creuse de l’année pour les hôtels de l’Hexagone et de la capitale.

serveur en interim dans un hotle à paris

 

2019 dans la lignée avec de nombreuses ouvertures prévues pour l’hôtellerie à Paris

Ce dynamisme du secteur de l’hôtellerie française dans des conditions pas toujours faciles se manifeste plus que jamais du côté de la capitale avec de très nombreuses ouvertures. En 2019, dénombre ainsi près d’une vingtaine d’hôtels qui devraient ouvrir leurs portes ! Les fermetures, elles, se font toujours très rares… Une bonne nouvelle pour l’emploi dans la région, les agences d’intérim et ceux qui cherchent des contrats de travail temporaire ou des extras !

Des équipements de haut-niveau dans les hôtels de la capitale

Ces ouvertures d’hôtels concernent des établissements de tout genre. L’on retrouve, en vrac, de très nombreux établissements de charme pour tous les portefeuilles, comme des chaînes hôtelières à l’image d’Ibis, de Novotel, d’Okko ou d’Hilton, qui cherchent à renforcer leur présence en Ile-de-France. Mais aussi des hôtels de luxe, de grand standing : l’Hôtel Sinner dans le Marais, le J.K. Place rue de Lille… Avec, toujours, des efforts manifestes dans l’accueil des clients pour faire la différence, qu’il s’agisse de roof-tops et toits terrasses, de tarifs low-cost, d’équipements de pointe pour un maximum de confort… Et, pour les hôtels les plus haut-de-gamme, des suites avec spa, des restaurants gastronomiques avec chefs étoilés, des bars de glace. Autant d’infrastructures qu’il faut faire tourner avec des recrutements pertinents en intérim, par exemple.

rooftop d'un hotel à paris

 

Des salons professionnels pour le secteur de l’hôtellerie et les vacances en ligne de mire

Evidemment, si l’ouverture d’établissements à Paris est un bon signe de la santé du secteur, les multiples manifestations professionnelles en sont également un témoin vivace. Et, de ce point de vue-là, la capitale est servie ! Il y a d’abord eu le Paris des métiers qui recrutent 2019 le 16 mai dernier, au Carreau du Temple. Mais aussi, la semaine d’après, le Forum Hotspa Hotel & Spa dédié à l’hôtellerie et au bien-être dans les murs du Four Seasons George V. Et, en octobre, l’IFTM Top Resa en prévision, Porte de Versailles, pour tous les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie.

L’été fait souvent la différence en matière de réservations et de fréquentation

Autant dire que, si 2019 a commencé en enregistrant une légère baisse de la fréquentation, tous les voyants sont au vert pour que l’année s’inscrivent dans la lignée des fréquentations enregistrées en 2018. Ce sont, évidemment, les vacances estivales qui feront ou non la différence. Avec un premier indice… les hôtels paraissent plutôt satisfaits au vu du nombre de réservations pour le moment ! Affaire à suivre…

hotellerie parisienne

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !